La Qualité de l'Eau en France

Expertise Scientifique

réalisée pour la

Coordination Rurale

 

****

 

Notre litige avec la Coordination Rurale :

 

****

 

Présentation, par Bernard Beauzamy : Archimède revient

Imaginons que Archimède, revenu à notre époque, soit interrogé par le Roi Hiéron : "Peux-tu nous aider, comme tu l'as si souvent fait, à trancher un débat de société ? Il s'agit de la qualité des eaux de notre royaume ; je lis partout qu'elle est polluée de toutes les manières possibles, mais je soupçonne divers partis et factions de trouver leur intérêt dans de telles assertions, et je voudrais un avis scientifique impartial."

Archimède commencerait, comme il l'a toujours fait, par définir ses axiomes ; ici ce sont les règles de base de la recherche scientifique, sur lesquelles il fondera son jugement. Il aura à sa disposition toutes les données et toutes les études, charge à lui de distinguer ce qui est pertinent et ce qui ne l'est pas.

Il cherchera à définir ce qu'on entend par pureté et ce qu'on entend par pollution ; il analysera les études qui cherchent à établir ce lien, par le biais d'une discipline que l'on nomme épidémiologie. Enfin, il regardera si la question de la pollution éventuelle des eaux est effectivement un enjeu de société, et il rendra ses conclusions au Roi Hiéron.

Bien sûr, Archimède ne sait rien des directives de la Commission Européenne ; il n'a pas assisté au Grenelle de l'Environnement, auquel de toute façon il n'aurait pas été convié. Il ne sait rien de tout cela et il rend son jugement en toute indépendance, sans se soucier des modes, des croyances des uns, des démons des autres, à la seule lumière des règles fondamentales de la recherche scientifique.

Il est seul ; face à lui, d'innombrables associations, partis, groupes d'influence, se font entendre par leurs réunions, leurs publications, leurs travaux, leurs colloques.

Il est seul, mais c'est Archimède et ses conclusions ne sont pas négociables.

Introduction méthodologique :

  1. Les règles de base de la recherche scientifique
  2. La pureté d'un milieu et les pollutions éventuelles
  3. L'épidémiologie
  4. La santé publique

L'expertise est divisée en trois chapitres et une annexe :

*****

Qu'est-ce qu'une expertise scientifique ?

Une expertise scientifique est un acte par lequel un demandeur (un particulier, une entreprise, dans le cas présent un Syndicat) souhaite avoir des éclaircissements sur un point qui relève des connaissances scientifiques. Pour cela, il fait appel à un expert, ou à un collectif d'experts.

Un exemple très simple est celui-ci : un particulier possède un champ ; il veut le vendre, mais avant cela désire savoir si le champ recèle du pétrole, parce qu'alors, évidemment, la valeur du champ en sera augmentée. Pour le savoir, il fait appel à un expert géologue, qui viendra avec ses appareils, et rendra son rapport.

Bien entendu, l'expertise est payée par celui qui la demande. Mais le géologue doit pouvoir travailler en toute indépendance : il rendra son rapport (le champ contient ou non du pétrole) sans se soucier de savoir si cela plaît ou non à celui qui l'a demandé. Et si par malchance le propriétaire et l'expert s'entendaient pour dire qu'il y a du pétrole, alors qu'il n'y en a pas, pour vendre le champ plus cher et se partager les bénéfices, cela relèverait de la qualification pénale d'escroquerie en bande organisée (dix ans de prison, un million d'euros d'amende : articles 313-1 et suivants du code pénal).

On demande à l'expert de mettre en oeuvre, de la manière la plus honnête et la plus complète possible, toutes les ressources de son art, sans se soucier en aucune façon de quelque pression à laquelle il pourrait être soumis et de quelque camp qu'elle vienne. Le demandeur fait ce qu'il veut de l'expertise qui lui est remise et qu'il a payée, mais cette expertise n'est pas négociable.

Pour caractériser le bon déroulement d'un contrat d'expertise, nous avons introduit une nouvelle unité, appelée "buson". Elle caractérise la capacité d'un programme de recherche scientifique à se dérouler convenablement. La plage de variation est entre 0 et 1. Au voisinage de 0 buson, le programme se déroule librement, guidé par les seules lois de la nature et le retour d'expérience. A l'inverse, à mesure que l'on approche de la valeur limite 1 buson, le programme subit toutes sortes d'interférences : intervention de pseudo-experts, prise en compte de préoccupations de communication, etc. A la valeur 1 buson, le programme n'a plus rien de scientifique et ne représente plus qu'une fraude massive destinée à propager les intérêts d'une corporation.

Le nom de buson provient de l'artiste japonais Buson Taniguchi (1716�1783), qui a proposé un type de classicisme reposant sur l'ordinaire pour décrire l'essence des choses.

*****

Dating after 40 est très fréquent de nos jours, comme il l'était. Cependant, il existe deux catégories générales de plus de 40 daters: Ceux qui ne se sont jamais mariés Ceux qui sont divorcés Parmi ceux qui ne se sont jamais mariés et qui ont plus de 40 ans et datant, il y a deux choses à prendre en compte: Hommes qui ne se sont jamais mariés parce qu'ils sont trop difficiles ou qui cherchent quelque chose qui n'existe pas. Les femmes dont les horloges biologiques sont plus fort que l'alarme de voiture sur un nouveau Hummer. Aucune de ces "lumières rouges" jusqu'à la datation, et il est impossible de ne pas avoir de bagage à cet âge - l'astuce consiste simplement à trouver quelqu'un avec des bagages assortis.

*****

Conseil Scientifique :

  • André Aurengo, Chef du service de médecine nucléaire du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, Professeur de biophysique, membre de l'Académie Nationale de Médecine, spécialiste d'épidémiologie
  • Philippe Crouzet, ancien Chef de groupe � Environnement terrestre �, chef de projet � Comptes de l�eau �, Agence Européenne pour l�'Environnement
  • Paul Deheuvels, Professeur à l'Université Pierre et Marie Curie, membre de l'Académie des Sciences, spécialiste de statistiques
  • Michel Romestain, ancien Directeur Régional (Région Centre Ouest), Veolia Environnement.

Comité de rédaction :
  • Martial Grandmougin, ancien directeur adjoint, Agence de l'Eau Artois Picardie
  • Christian Scherer, ancien conseiller du Directeur de la Prévention des Pollutions et des Risques, responsable des sites Adminet et Evariste, Conseiller de l'Institut pour la Maîtrise des Risques
  • N

*****

Ce site est géré par la Société de Calcul Mathématique SA, dans le cadre d'un contrat avec la Coordination Rurale.

datingover40.net ---- disorders.pw